Un clip en faux slow motion!!!






L'œil est attiré par le synchronisme car il dénote. C'est du mécanique plaqué sur du vivant. Remarquez aussi qu'une fois la chose vue, il faut la finaliser, c'est à dire interesser plus d'une minute. Car le synchronisme est singulier mais motonotone. Il dénote mais ne fait détourner que brièvement le regard. Une armée qui passe, vers où ? Elle passe et c'est tout. L'être là du synchronisme est un être las. Et votre regard va se balader autour pour prendre du recul par rapport à cette volonté toute militaire de plaire par une perfection du geste. D'où la perpétuelle volonté de se renouveler, de se détacher des automatisme, tout en les maintenant. Ecran splitté.
Beaucoup de danses, de ballets fonctionnent sur ce même principe, de dénoter et de détonner.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire